Réclamez justice pour les défenseurs des droits humains en Turquie

Demandez au gouvernement turc d'abandonner les charges retenues contre Idil Eser, directrice d’Amnistie Turquie, Taner Kiliç, président d'Amnistie Turquie et les neuf autres défenseurs.

4376
signatures

partager

Derniers signataires : Geneviève - Pierre - Christiane

Mise à jour : Idil et les neuf autres défenseurs ont été libérés sous condition mercredi 25 octobre. Les charges sont cependant maintenues en attente d'un procès. 
Le président d’Amnistie internationale Turquie, Taner Kiliç est quant à lui maintenu en prison.

Nous continuerons jusqu'à ce que tous les défenseurs soient libres et que toutes les charges soient abandonnées!


Retour sur les faits : au matin du mercredi 5 juillet, la police a arrêté huit défenseurs des droits humains et deux formateurs qui participaient à un séminaire à Istanbul.

Durant plus de 24 heures, ils ont été privés de contact avec leur famille ou avec un avocat, et personne ne savait où ils se trouvaient.

Idil et les autres ne faisaient rien de mal. Ils ont été accusés d'appartenir à une organisation terroriste ; une accusation ridicule et sans fondement. Ils ne faisaient que leur travail de défenseurs.

Ce type d’attaque contre les défenseurs des droits humains devient de plus en plus courant. Le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan abuse de son pouvoir, et transforme délibérément le pays en un lieu hostile pour toutes les personnes qui défendent les droits humains.

Demandez aux autorités turques d'abandonner les charges retenues contre les défenseurs des droits humains en Turquie.